Partenaires

Logo CNRS
Logo AMU



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Newsletters > Articles > Mars 2015 > Editorial

Editorial

Interdisciplinarité, ouverture aux Sciences Humaines et Sociales, Conférence Climat COP21 en 2015, ECCOREV est au coeur de l’actualité des Sciences de l’Environnement. Forte de ses 38 unités de recherche et de ses 300 membres actifs, la Fédération continue à s’investir, sans relâche, dans ses deux grands champs d’investigations que sont, l’animation et la formation, et, le financement de projets novateurs et pluridisciplinaires.
Auscultée en janvier dernier par son comité des tutelles, représentant les principaux organismes et universités qui la fondent, ECCOREV a obtenu son certificat de « bonne santé » et un signe fort pour poursuivre son action, par l’octroi de dotations financières complémentaires de la part des organismes. Rappelons que ces dotations représentent 1/5ème de son budget (CNRS et AMU) et sont reconduites annuellement depuis 2014. Elles permettent entre autre, de financer plus de projets dont le classement en liste complémentaire était le fait d’un budget trop limité et ainsi d’encourager des équipes de chercheurs à prendre des risques et des initiatives qu’ils n’auraient peut-être pu se permettre sans ces impulsions financières.
Une des recommandations du Comité des Tutelles, dans laquelle nous allons nous investir à présent, est de donner une plus grande visibilité à la Fédération au regard de la communauté scientifique régionale, des décideurs des collectivités et des entreprises, notamment par le recensement de ses publications, l’identification encore plus précise de ses membres actifs, par la poursuite de ses animations et formations, très prisées jusqu’à maintenant, et par une meilleure interaction avec le monde socio-économique.

Le dernier Appel d’Offre Interne vient tout juste de se finaliser, avec le classement en liste principale de treize projets et quatre colloques, qui se caractérisent cette année, par une implication importante des SHS dans les projets présentés (40%), par l’ouverture à de nouvelles aires géographiques (Vietnam), mais aussi à des problématiques inscrites dans l’actualité régionale (le traitement des « boues rouges »).
Trois projets sont également classés sur liste complémentaire et seront vraisemblablement financés en 2015, amenant l’investissement financier à 88 500 euros, soit plus de 60 % de la dotation de base d’ECCOREV.

Le 19 février dernier, en Avignon, sur le site du Centre de l’INRA PACA, s’est déroulée la journée de restitution des projets financés en 2013. Les dix projets présentés ont eu 18 mois pour mettre en place leurs protocoles de recherche et récolter leurs premiers résultats, qui dans l’ensemble s’avèrent de très bonne facture.
Une analyse des dépenses, tous projets confondus démontre que celles-ci sont affectées surtout en prélèvements d’échantillons et analyses , en gratifications de stages de niveau master 2, et en petits équipements et missions.
Ces projets ont généré 10 ouvertures vers des financements plus conséquents (dont certaines ANR), 4 thèses et contrats post doctoraux, et 7 publications. Les publications issues de ces projets sont encore insuffisantes et c’est un point pour lequel il faudra être vigilant dans le futur.

Il est important que les chercheurs impliqués dans des projets ECCOREV signalent dans leurs publications cette affiliation dans les rubriques « adresse » ou « remerciements » des textes parvenant aux revues dans lesquelles ils publient. Il en va de l’image de marque d’ECCOREV et ainsi de la poursuite de sa politique de soutien et de promotion des projets qu’elle défend.

Rappelons qu’en parallèle l’Appel d’Offre à Projets de l’OHM Bassin Minier de Provence s’est distingué cette année, par le classement et le financement de huit projets, très ouverts aux sciences sociales et aux problématiques régionales.

L’animation 2015 s’engage sous des auspices prometteurs, notamment pour le premier semestre, avec, un atelier interdisciplinaire sur le thème de « Biodiversité et Services Ecosystémiques : valeurs, mesures et évaluation », organisé le 24 avril sur le site de la Vieille Charité à Marseille, une journée consacrée à « l’articulation entre sciences humaines et sociales (SHS) et sciences naturelles autour de la question du changement global : l’interdisciplinarité vue par les sciences humaines », le 12 mai sur le site du Technopole de l’environnement de l’Arbois, suivie d’un atelier de réflexion sur cette problématique ouvert aux jeunes chercheurs.

Le 3ème séminaire du labex DRIIHM (réseau des OHM) se tiendra cette année sur le site de l’Arbois les 8 et 9 juin prochains.
Toutes ces actualités sont en ligne sur le site d’ECCOREV.

Pour terminer, nous sommes très heureux de l’intégration du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques Minières) régional au sein de la Fédération, cette année, co-opté par l’intermédiaire de l’axe 1, et validé par le Conseil Scientifique d’ECCOREV. Ce nouveau partenaire, outre ses compétences et son intérêt pour la séismologie, est demandeur de collaborations avec des équipes SHS, et trouve ainsi grâce à la Fédération, une opportunité de partage de compétences et d’innovation.

Bonne lecture de notre dixième Newsletter.

J Cavalieri
J Guiot

date mise a jour 23 mars 2015


ECCOREV
Ecosystèmes Continentaux et Risques Environnementaux

Technopôle de l'environnement Arbois-Méditerranée
Domaine du Petit Arbois
Avenue Louis Philibert
Bâtiment LAENNEC
BP 80
13545 AIX-EN-PROVENCE CEDEX 4 FRANCE
Tél : +33 4 42 59 64 80
Lien google map