Partenaires

Logo CNRS
Logo AMU



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Infrastructures > O3HP - Observatoire du chêne pubescent

O3HP (Oak Observatory at OHP) : site in natura de simulation du changement climatique en méditerranée














Responsable scientifique : Elena Ormeno (Chargée de recherche CNRS)
Responsable opérationnel : Ilja Reiter (Ingénieur de recherche CNRS)

Le site O3HP (Oak Observatory at the OHP) est un site expérimental développé au sein d’une forêt de chênes pubescents (Quercus pubescens Willd.) sur le site de l’OHP (Observatoire de Haute-Provence, Alpes de Haute-Provence, France). Les objectifs principaux du dispositif sont d’évaluer la réponse des forêts méditerranéennes, en termes de dynamique, fonctionnement et biodiversité, au changement climatique. Un dispositif expérimental d’exclusion des pluies permet de réduire, sur une parcelle sous "stress hydrique aggravé" comprenant plusieurs dizaines d’arbres, les précipitations en prolongeant notamment la période de sécheresse estivale. La parcelle soumise à ce changement climatique est ainsi comparée à une parcelle « témoin » sous stress hydrique naturel et à une parcelle témoin irriguée.

Le dispositif de l’O3HP est ainsi organisé autour de 5 éléments :
1. Un système de passerelles instrumentées organisées sous forme d’une croix dont chaque branche est longue de 10m et installée à 2 niveaux de hauteurs : 0,80 m et 3,50 m, permettant ainsi un accès facile à la canopée et aux strates inférieures sans perturber le sol ;
2. Un système d’exclusion de pluie installé au printemps 2012 couvrant environ la moitié de la parcelle (300 m2) et conçu à partir d’un système de bâches déroulantes interceptant les précipitations ;
3. Un système d’irrigation, en cours d’installation, sur une parcelle de 300 m2 permettant de limiter le stress hydrique ;
4. Un réseau de capteurs (température de l’air et du sol, humidité à différents niveaux du sol et de la canopée, flux de sève, etc.), fournissant une information en temps réel sur les conditions méso et microclimatiques.
5. Des laboratoire pour le traitement, le stockage et analyse simple des échantillons.

Sont étudiés ou suivis notamment différents aspects fonctionnels :
- les cycles biogéochimiques et notamment la décomposition des litières
- les échanges gazeux (CO2, H2O, COV)
- la phénologie
- le cycle de l’eau : pluviolessivats, eaux d’écoulement, interception
- la biodiversité édaphique et les relations biodiversité-fonctionnement
- la croissance des arbres (dendroécologie, etc), l’évolution de la biomasse et le stockage de carbone

L’O3HP est rattaché et porté par la fédération de recherche ECCOREV (Ecosystèmes Continentaux et Risques Environnementaux), l’UMR IMBE (Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale), l’OSU Institut Pythéas et le Labex OT-MED (Objectif Terre-Bassin Méditerranéen). L’O3HP a été officiellement inséré dans le réseau SOERE F-ORE-T en 2016 puis le réseau ANAEE-France et Europe en 2017.
Le travail à l’O3HP est assurée par un Ingénieur de Recherche CNRS ECCOREV Ilja Reiter (recruté comme chef de projet à l’O3HP) et d’un Assistant-Ingénieur (AI) CNRS-IMBE, Jean Philippe Orts. La direction scientifique du site est assurée par une chercheuse CNRS-IMBE, Elena Ormeno, qui assure, avec I Reiter, la gouvernance de la plateforme. Plusieurs techniciens et/ou ingénieurs de l’OHP, à la fois site d’accueil de l’O3HP et faisant partie de l’UMS Pythéas participent concrètement à la conception et à la mise au point des installations.

1. Implication dans les programmes de recherche :
• ANR SecPrime2 qui vient de s’achever et ANR Canopée aujourd’hui terminée.
• Plusieurs projets ECCOREV (CARE et TRANS C3) et OT-MED (AMC)
• Accueil de différents stagiaires de moyenne ou longue durée
2. L’O3HP est un nœud d’un dispositif plus large du site de l’OHP :
• La Station Géophysique Gérard Mégie (aéronomie)
• La station ICOS : mesures de concentrations (10 m, 50 m, 100 m) des gaz à effet de serre (CO2, CH4, CO, H2O)
• La station de surveillance de la pollution AirPaca
La base de données COOPERATE mise en place à l’O3HP permet une interopérabilité effective des données et constitue un atout majeur pour cette complémentarité.
3. Ouverture et Insertion du Système d’observation dans le dispositif régional, national et international
Au niveau régional : l’O3HP s’insère dans le dispositif régional de recherche sur l’environnement de la région PACA. C’est un des sites d’observation de l’OSU PYTHEAS au sein d’Aix Marseille Université ainsi qu’une plateforme de recherche de l’IMBE. Au niveau de la formation, l’O3HP est un site d’enseignement (nombreuses journées, stages et écoles de terrain) de la Licence au Mater et le Doctorat et pour la formation des professeurs du secondaire dans le cadre du Plan Académique de Formation.
Au niveau national : L’O3HP vient d’être intégré dans le réseau national des SOERE F-ORE-T. Il est un des sites du réseau national de mesures phénologiques (e.g. GDR Phénologie ; resp. I. Chuine). Il accueille des équipes de recherches du Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE), du Laboratoire d’aérologie (LA) de Toulouse (OSU OMP), du programme CHARMEX du chantier MISTRALS, du programme BIODIVMEX du chantier MISTRALS. Grâce à sa base de données COOPERATE pour laquelle ECCOREV a joué un rôle moteur, l’O3HP joue un rôle clé dans le réseau construit entre différentes plateformes expérimentales en environnement du Sud de la France).
Au niveau international : L’O3HP est candidat pour intégration dans le réseau des plateformes in natura ANAEE-Europe (Analysis and Experimentation on Ecosystems). L’O3HP a accueilli l’école internationale du réseau « Educational Network on Soil and Plant Ecology and Management » (Estonie (Tartu) - République Tchèque (Budweis) - Allemagne (Ulm University) – France (Aix-Marseille Université). Le site a été aussi le lieu d’une partie de l’enseignement du programme ERASMUS Greencycles II. L’O3HP fait également partie du réseau international SPECNET, réseau coopératif de recherches sur les liens entre mesures optiques et flux Surface-Atmosphère de carbone et d’eau. L’O3HP a enfin établi de relations privilégiées avec l’Université de San Diego (Californie) avec notamment l’accueil de chercheurs seniors et PhD.

4. Production scientifique
Publications récentes.

• Belviso S, Gros V, Lathière J, Reiter IM, Loubet B, Montagne D, Delmotte M, Ramonet M, Kalogridis C, Lebegue B, Bonnaire N, Kazan V, Gauquelin T, Fernandez C (2016) A top-down approach of surface carbonyl sulfide exchange in a Mediterranean forest ecosystem of Southern France. Atmospheric Chemistry and Physics react-text : 71 74 DOI : 10.5194/acp-2016-525
• Genard A-C, Boissard C., Fernandez C., Kalokridis C., Gros V., Lathière J., Bonnaire N., Ormeño E. (2015) Atmos. Chem. Phys,. 15 : 431-446.
• Santonja M., Fernandez C., Gers C., Proffit M., Gauquelin T., Reiter I., Cramer W., Baldy V. (2017). Plant litter mixture partly mitigates the negative effects of extended drought on soil biota and litter decomposition in a Mediterranean oak forest. Journal of Ecology 105:801-815. DOI : 10.1111/1365-2745.12711
• Genard-Zielinski AC, Christophe Boissard C, Ormeño E, Juliette Lathière J., Guenet B., Gauquelin G., and Fernandez C. (2015). Geophysical Research AbstractsVol. 17, EGU2015-1699, 2015 EGU General Assembly 2015.
• Santonja M., Baldy V. Fernandez C., Ballesdent J., Gauquelin T., (2015). Ecosystems, 18 : 1253-1268
• Santonja M., Fernandez C., Gauquelin T., Baldy V. (2015) Plant and Soil, 393 (1-2) : 69-82. DOI 10.1007/s11104-015-2471-z.
• Kalogridis, C., Gros, V., Sarda-Esteve, R., Langford, B., Loubet, B., Bonsang, B., Bonnaire, N., Nemitz, E., Genard, A.-C., Boissard, C., Fernandez, C., Ormeño, E., Baisnée, D., Reiter, I., and Lathière, J. (2014 Atmos. Chem. Phys., 14, 871-917.
• Genard A-C, Ormeño E., Boissard C., Fernandez C. (2014 ? PLos One, 9 (11) : e112418.
• Baghi, R., Durand, P., Jambert, C. et al. (2012). Atmospheric Measurement Techniques 5 (12) : 3119-3132 .
• Hilaire C., Orts J.P., Boer M. et Gauquelin T.(2012).. Courrier Scientifique du PNR Luberon. Courrier scientifique du Parc naturel régional du Luberon et de la Réserve de biosphère Luberon-Lure, n° 11-2012, p. 8 à 21
• Gauquelin T., Boer M., Baldy V., Fernandez C., Montes N., Santonja M., Orts J-P, Reiter I. (2012). Forêt Méditerranéenne, XXXII (2) : 127-132.

date mise a jour 23 avril 2022


ECCOREV
Ecosystèmes Continentaux et Risques Environnementaux

Technopôle de l'environnement Arbois-Méditerranée
Domaine du Petit Arbois
Avenue Louis Philibert
Bâtiment LAENNEC
BP 80
13545 AIX-EN-PROVENCE CEDEX 4 FRANCE
Tél : +33 4 42 59 64 80
Lien google map